Le Puy en Velay 1 (1)

 

Me voici arrivée à la dernière partie de mes vacances. Direction le Puy en Velay.

 

Le Puy en Velay 1 (2)

 

Je suis partie de bon matin vers ma destination. Je suis passé par Chamalières sur Loire, un joli petit village, petite parenthèse sur ma route.

 

Le Puy en Velay 1 (3)

 

Chamalières-sur-Loire est une commune du département de la Haute-Loire, 30 km au nord du Puy-en-Velay.

Le village s'est développé le long de la rive droite du fleuve, au pied des monts Miaune et Gerbizon, d'anciens volcans culminant à plus de 1 000 m d'altitude, contre 525 m pour le bourg.

Malgré l'étroitesse de la vallée, l'agriculture, l'arboriculture et même, jadis, la viticulture ont pu connaître un certain essor. Cependant, c'est l'établissement d'un monastère bénédictin au Xe qui va dynamiser le site. Les revenus des moines leur permettent ensuite d'ériger aux XIe et XIIe siècles une église romane remarquable, formant avec les bâtiments conventuels qui le jouxtent un prieuré réputé. L'église abritant des reliques, Chamalières devient alors un lieu de pèlerinage. Fortifié durant la guerre de Cent Ans, l'ensemble est malmené cependant durant les guerres de Religion, au XVIe siècle. Mais l'église et son cloître sont épargnés.

Si les moines ont disparu, l'édifice constitue l'attrait majeur de la localité. Ce patrimoine et l'environnement naturel qui l'entoure font de Chamalières-sur-Loire (environ 504 habitants) une étape intéressante, voire un lieu de séjour pour les touristes amateurs d'histoire et de paysages préservés.

 N’ayant pas eu le temps de m’arrêter, j’ai pris des photos sur le Net. Mais si j’ai l’opportunité de retourner dans ce département, je m’y attarderai, c’est sûr.

 

Le Puy en Velay 1 (4)

Le Puy en Velay 1 (5)

 

Quelques minutes plus tard, j’étais arrivée à destination.

 

Le Puy en Velay 1 (6)

Le Puy en Velay 1 (7)

 

Voici le parcours de ce premier billet :

 

Présentation1

 

En rentrant en ville, j’ai pris quelques photos, dont un joli bâtiment, l’immeuble de la verveine. C’est un ancien cinéma aménagé en espace muséographique et de dégustation, agrémenté d'une salle de projection où découvrir en images l'histoire de la Verveine du Velay Pagès qui a fêtée ses 150 ans en 2009. Le bâtiment est splendide, mais je n’ai pas trouvé utile de le visiter, n’aimant pas ces alcools.

 

Le Puy en Velay 1 (8)

Le Puy en Velay 1 (9)

Le Puy en Velay 1 (10)

Le Puy en Velay 1 (11)

 

Puis je suis passée devant la préfecture et la tour Pannessac.

 

Le Puy en Velay 1 (12)

 

Les évêques du Puy, comtes du Velay, fortifièrent leur ville par une double enceinte, l'une entourant la ville, l'autre dite "enceinte du cloître" protégeant la cathédrale et le palais épiscopal. La tour Pannessac fait partie de la première enceinte construite au 13e siècle. Ici avec deux de mes photos et deux autres la représentant avant.

 

Le Puy en Velay 1 (13)

 

J’ai trouvé un parking proche des lieux que je voulais visiter, place Carnot, où se trouvait, en 1934, le marché aux bestiaux, la foire aux bovins, le marché aux ovins.

 

Le Puy en Velay 1 (16)

 

Juste à côté de l’église Saint Julien

 

Le Puy en Velay 1 (14)

 

C'est la seule église gothique du Puy en Velay. Son chœur abrite le gisant du connétable Bertrand Du Guesclin. L’église est construite en 1221 puis agrandie au 14ème siècle. Elle possède un très beau portail de style flamboyant. Une fois à l’intérieur, on est surpris par sa nef d’une belle ampleur. Ses magnifiques vitraux du 19ème siècle et 20ème ont été habilement restaurés. Très belles boiseries (chaires, stalles...) et un bel orgue inauguré en décembre 1882

Au 18ème siècle, par manque d'entretien, l'église menace de s'écouler. Des contreforts sont construits puis au 20ème siècle des câbles sont tendus entre les piliers. Malheureusement, l'église ferme en 1971. Elle est ouverte à nouveau au public à Noël 1988.

 

Le Puy en Velay 1 (15)

 

De là, je pouvais voir les édifices que j’allais visiter, et entreprendre la montée vers la cathédrale.

 

Le Puy en Velay 1 (17)

Le Puy en Velay 1 (18)

 

Commençons à arpenter les rues afin de nous rendre à la cathédrale. Ca grimpe pas mal...

 

Le Puy en Velay 1 (19)

Le Puy en Velay 1 (20)

 

Arrivée en bas de la cathédrale, on est de suite dans le bain. C’est la ville de la dentelle ! Et ici elle s’affiche de partout.

 

Le Puy en Velay 1 (21)

Le Puy en Velay 1 (22)

 

Le Puy-en-Velay est un joyau au cœur de la région Auvergne Rhône-Alpes. C’est aussi la capitale européenne des chemins de Saint-Jacques de Compostelle.

Point de départ de la « Via podiensis » vers St-Jacques de Compostelle et de la Régordane, le Puy-en-Velay est avant tout un site exceptionnel.

 Inscrite au patrimoine mondial de l'UNESCO, la Voie du Puy est certainement la voie du Chemin de Saint-Jacques-de-Compostelle la plus empruntée par les pèlerins. Appelée également Via Podiensis, elle fait partie des 4 chemins principaux qui traversent la France et qui convergent vers l’Espagne.

 

Le Puy en Velay 1 (23)

 

Le Puy-en-Velay, départ du chemin de Régordane, 240km de sentiers, afin de rejoindre Saint-Gilles-du-Gard le long du chemin de Régordane. Chemin de marchands et de muletiers, le GR700 était aussi un chemin de pèlerins se rendant au Puy-en-Velay vers la Vierge noire.

 À croire que Le Puy-en-Velay fait se rencontrer de nombreux grands itinéraires de randonnée pédestre. Départ du mythique chemin vers Saint-Jacques de Compostelle, l’agglomération du Puy-en-Velay est un véritable carrefour pour les marcheurs.

 Sa célèbre Via Podiensis est empruntée par des milliers de pèlerins chaque année et le chemin de Régordane s’élance lui aussi des hauts plateaux volcaniques du Puy-en-Velay. Parcourir le chemin de Régordane, c’est partir à l’assaut de 3 départements : la Haute-Loire, la Lozère et le Gard, véritables paradis du randonneur.

 Au pays des volcans, en Gévaudan, entre Cévennes et Méditerranée, le chemin de Régordane est une voie millénaire de pèlerinage et d’échanges. Admirer ses paysages, découvrir ses récits historiques, fouler ses tracés…

 Le pèlerinage de Saint-Jacques-de-Compostelle ou pèlerinage de Compostelle est un pèlerinage catholique dont le but est d'atteindre le tombeau attribué à l'apôtre saint Jacques le Majeur, situé dans la crypte de la cathédrale de Saint-Jacques-de-Compostelle en Galice (Espagne). C'est un « Chemin semé de nombreuses démonstrations de ferveur, de pénitence, d'hospitalité, d'art et de culture, qui nous parle de manière éloquente des racines spirituelles du Vieux Continent ».

 Créé et instauré après la découverte des reliques de Jacques de Zébédée au début du IXe siècle, le pèlerinage de Compostelle devient à partir du XIème siècle un grand pèlerinage de la chrétienté médiévale. Mais c'est seulement après la prise de Grenade en 1492, sous le règne de Ferdinand d'Aragon et d'Isabelle la Catholique, que le pape Alexandre VI déclare officiellement Saint-Jacques-de-Compostelle lieu d'un des « trois grands pèlerinages de la Chrétienté », avec ceux de Jérusalem et de Rome.

 Depuis la fin du XXème siècle, l'interprétation du sanctuaire catholique subit une évolution doctrinale : le mot tombeau est disparu des discours des derniers papes depuis Jean-Paul II : Jean-Paul II parlant du mémorial de saint Jacques sans utiliser le mot reliques et Benoît XVI disant simplement que la cathédrale Saint-Jacques-de-Compostelle « est liée à la mémoire de saint Jacques ».

 Les chemins de Compostelle, qui correspondent à plusieurs itinéraires en Espagne et en France, ont été déclarés en 1987 « Premier itinéraire culturel » par le Conseil de l'Europe. Depuis 2013, les chemins de Compostelle attirent plus de 200 000 pèlerins chaque année, avec un taux de croissance de plus de 10 % par an. Les pèlerins viennent essentiellement à pied et souvent de villes proches demandant peu de jours de marche pour atteindre Santiago. Le Camino francés rassemble les 2/3 des marcheurs mais les autres chemins mineurs connaissent une croissance de leur fréquentation supérieure au chemin traditionnel. Les mois d'été sont les plus fréquentés par les pèlerins et les pèlerins espagnols y sont majoritaires (les pèlerins d'origine étrangère dominent le reste de l'année).

 

Le Puy en Velay 1 (24)

 

 

Le Puy-en-Velay, la ville au cœur du volcan, est ville d’Art et d’Histoire.

Préservée des atteintes du temps, cette ville de 20 500 habitants réserve bien des surprises aux visiteurs. Il fait bon découvrir l’étonnante la Chapelle St-Michel d’Aiguilhe, la Cathédrale (inscrite au patrimoine mondial de l’humanité par l’UNESCO tout comme les chemins de St-Jacques), son cloître du XIIe siècle, son musée d’art religieux et le Rocher Corneille et la Statue Notre-Dame de France.

Tout l’environnement de la haute ville est compris dans un secteur sauvegardé de 35 ha où sont protégés les éléments architecturaux des anciennes demeures, ornées de tourelles, de portes sculptées et de fenêtres à meneaux.

Pour l'heure, c’est au pied de la cathédrale que je vous laisse pour aujourd’hui.

 

Le Puy en Velay 1 (25)

 

Bien entendu, la visite n’est pas terminée. Il faudra revenir ici pour la continuer.

 

En attendant, plein de bisettes

 

Le Puy en Velay 1 (26)

 

Le Puy en Velay 1 (27)